Rez_20HD

Le Xbox Live Arcade, c’est quand même quelque chose de sympa. D’accord, 90% des trucs qui sortent sur cette plate-forme sont juste des vieux jeux tout pourris (comprendre genre Frog ou Galaga… payer 10 € pour ça non mais ho <.<), mais depuis quelque temps, les développeurs de jeux vidéo, sans doute attirés par l’appât du gain, se lancent dans des projets beaucoup plus alléchants. Capcom tentât ainsi un coup de poker magistral avec Mega Man 9 (un jeu 8bits en 2008… arnaque ou génie ?) qui se solda par un nombre de DL sidérant… On notera également le remake HD de Bionic Commando, très bien fichu visuellement et toujours aussi sympa à jouer, et bien sûr le très attendu Super Street Fighter II HD remix, mise en bouche obligatoire avant le mastodonte Street Fighter IV prévu pour le début d’année prochaine.

Et puis, au milieu de tous ces projets fut mis en place celui de faire un remake HD de Rez, titre génial de Tetsuya Mizuguchi sur Dreamcast, qui avait marqué toute une génération de gamers attirés par les jeux concepts. Autant pour certains jeux, le principe du remake tend à faire pester, autant ici il semblait totalement justifié. Ainsi, la mort prématuré de la Dreamcast et le très faible nombre d’éditions PS2 du jeu le rendent extrêmement difficile à trouver aujourd’hui pour qui souhaiterait tenter l’expérience.

rez

"Nous contrôlons les verticales et les horizontales..."

Ensuite, puisqu’il s’agit effectivement d’une expérience, tant visuelle que sonore, la perspective d’y jouer dans des conditions optimum ne peut que réjouir. En effet, ici, l’intérêt majeur réside dans "le trip" procuré par le jeu, par ce mix étrange et fascinant d’images abscondes monté en rythme (celui du joueur !) sur une musique psychédélique, qui va de la techno pure au bon gros hardcore, en passant par la jungle, la transe et autre style indéfinissable que seuls les spécialistes reconnaitront. Tout l’intérêt du jeu est donc là, dans ce qui s’offre à nos yeux et nos oreilles. En dehors de ça, le principe général n’est finalement que celui d’un "simple" shooter, dont le gameplay (tir simple ou locké, bombes) et la représentation ont d’ailleurs été totalement empruntés à Panzer Dragoon, shoot’em up phare de Sega.

rez_hd_20080129032735163_000

Et en musique, ça claque encore plus <.<

Le passage de Rez à la HD et au son DTS ne peut donc être qu’un évènement pour les fans du titre. Pour les autres, les néophytes dont je faisais encore partie il y a quelques temps, voilà l’occasion rêvée de découvrir ce jeu sous acides.

Rez a beau être plutôt court (4 levels + 1 à débloquer), le challenge y est très présent. Les ennemis affluent par dizaines, et la vie se fait extrêmement rare. De plus, afin de débloquer les multiples bonus (et bien sûr les succès 360 qui vont avec) il vous faudra battre des records de précision, d’analyse du niveau, de collecte d’objets ou encore tout simplement… de score. Il vous faudra alors maîtriser les arcanes du lock et oublier les tirs groupés, pourtant indispensables dans certains situations dangereuses, afin de débloquer de nouveaux modes de jeu tous plus difficiles et passionnants les uns que les autres.

rez_hd_20070921084920814

Le premier boss, aussi stressant que beau. Et la zique est mortelle !

Rez, c’est de l’hallu en barre, des crampes aux doigts et de la sueur sur le front, du jettage de manette même parfois pour les Marcus du pad comme moi, mais qu’est-ce que c’est jouissif ! L’histoire (car il y en a une), complètement barrée, vous fera décoller au fur et à mesure de votre voyage introspectif dans les méandres d’un programme si développé qu’il cherche à s’autodétruire, prisonnier de ses réflexions existentielles. A vous donc de shooter du virus et autres formes bizarroïdes dans un univers aux textures naissantes, sur un fond d’électro étourdissante.

untitled

Un autre niveau s'ouvre... Et avec lui, un autre trip.

Rez n’est pas un petit jeu vite fait mal fait comme on en voit pulluler sur le Live. Il s’agit d’un titre unique, qui retrouve ici une seconde vie plus que méritée et qui mérite vraiment qu’on s’y intéresse plus avant. Le rejet total de la part du joueur reste possible tant l’expérience est spéciale, mais c’est pour cela que la version démo existe... A essayer de toute urgence !!