legoindianajones7

Aaah ! Les jeux Lego ! Un concept formidable né avec le tout premier Lego Star Wars, celui qui ne traitait que de la nouvelle trilogie, découvert pour ma part sur GameCube. Traveler Tales avait alors réussi à créer le jeu familial par excellence, présentant un certain challenge pour les plus grands (avec un milliard de secrets, parfois très bien cachés, à découvrir et à collectionner) mais aussi une facilité d’accès tout simplement géniale pour les plus petits – ou les Marcus du pad comme moi - (pas de game over). Avec la licence phare de Lucas en poche et son humour ravageur, Lego Star Wars avait su taper juste.

Et après de nombreuses déclinaisons, les p’tits gars de chez Traveler Tales décident de s’attaquer à l’autre grande licence emblématique de chez Lucasfilm, à savoir Indiana Jones.

lego_indiana_jones_the_original_adventures_20080310040105207_640w

Toutes les scènes cultes, version Lego !

Indiana Jones ! Un nom légendaire, gravé dans l’inconscient collectif de toute une génération, véritable synonyme absolu du mot Aventure ! Celle avec un grand A ! Et pouvoir les revivre justement, ces aventures, sous la forme de personnages en Lego s’avère être une aubaine pour quiconque souhaiterait retomber en enfance le temps d’une petite partie.

Techniquement, la recette reste la même que sur les différent Lego Star Wars à savoir un jeu de plate-forme et d’exploration, mêlé d’un soupçon d’énigmes et regorgeant de passages secrets. Quoi de plus naturel que d’inclure la saga Indiana Jones dans un tel système ? Justement, celle-ci s’y prête à merveille, et redécouvrir façon Lego les trois films de la saga originale s’avère ici un pur bonheur (le dernier opus en date ayant été juste oublié… quand bien même le jeu surfait sur la sortie ciné de ce dernier pour relancer la "hype" Indiana Jones. Certains diront tant mieux, d’autres tant pis. <.<)

3

"Demi-Luuuuuuune !!! Deeeemiiiiii-Luuuune !" XD

On se retrouve donc, comme d’accoutumée, à diriger deux personnages en coopération (un deuxième joueur peut en prendre le contrôle n’importe quand), traversant des dizaines de niveaux reprenant la trame principale des films. Les graphismes, bien que volontairement simplistes, restent tout de même dignes de la console et proposent des textures parfois superbes, et une image HD des plus clean et agréables. Le fond sonore reprend bien évidemment, telles quelles, les orchestrations de John Williams et ce pour le plus grand plaisir des fans un tant soit peu mélomanes.

Le gampelay, enfin, propose tout de même son lot d’innovations. La principale nouveauté réside en effet dans la présence d’items que l’on peut ramasser afin de s’en servir : ça va de la clé à molette pour réparer une machine cassée à la pelle à déterrer les trésors en passant par les manuels d’archéologie, essentiels pour bien déchiffrer les hiéroglyphes. Toutes ces petites trouvailles permettent à Lego Indiana Jones d’avoir pour lui un gameplay des plus diversifiés, et surtout possédant une identité bien à lui en regard de Lego Star Wars.

5

"Tu triches, docteur Jones ! C'est parce que je suis petit !"

Enfin, on s’attardera quelques secondes sur le replay value du titre, tout simplement colossal. Comme d’habitude avec les jeux Lego, il vous sera proposé d’arpenter un niveau une première fois en mode "histoire", en jouant obligatoirement les personnages principaux, puis une seconde fois en mode "jeu libre" afin de débloquer tous les secrets et trouver tous les trésors. Ce deuxième mode de jeu vous permettant alors d’incarner une ribambelle de personnages en même temps, interchangeables par une simple pression de gâchette et vous permettant ainsi de faire face à toutes les énigmes possibles. Après le trip de la relecture de ses films préférés en mode histoire, on accède donc à un véritable terrain de jeu géant, qu’on va se surprendre à vouloir fouiller dans les moindres recoins, explosant tout sur notre passage afin de récolter toujours plus de pièces Lego. Bref, comme un gosse de quatre ans. La magie du jeu vidéo ou celle d’Indiana Jones ?

Tout simplement les deux, sans aucun doute.