26 juillet 2017

Playstation VR : le méga-test !!!

293418-dam-psvr-og

Bon alors, ça y est, j’ai enfin pu rentrer dans ce futur qu’on m’avait promis dès les années 80. J’ai joué (beaucoup) au PlaystationVR, que j’ai reçu pour les fêtes de fin d’année. Pas con, j’avais anticipé la rupture de stock (temporaire, bien sûr) et avait acquis le joujou dès sa sortie, le gardant bien au chaud sous le sapin. Puis j’ai été patient, jusqu’au 25 décembre. Et franchement, je ne regrette rien !!

Alors précisons d’emblée que je ne ferai pas de comparo avec les autres casques du marché, comme le HTC Vive ou l’Oculus Rift. Ce sont sans aucun doute de super hardwares, mais j’ai privilégié l’accessibilité - autant sur le plan pécuniaire (globalement moins cher, j’avais déjà une PS4 alors que mon PC est daubé) que sur celui du gameplay (rien à régler, tu mets le jeu, tu joues, tu prends ta claque !). Ce qui est sûr, c’est que même en ayant conscience des concessions qui ont dû être faites sur PSVR, notamment en termes de résolution, quand on est comme moi et qu’on n'a encore jamais testé de système de réalité virtuelle (même pas en magasin, je voulais garder la surprise)… ben on prend immédiatement une claque magistrale, une putain de baffe cosmique comme je ne pensais pas en vivre encore avant des dizaines d’années…Putain, Retour vers le futur 2 les mecs !

back-to-the-future-2-4

"C'est toujours aussi mal... NYAAAAAHHH !!"

Le CD de démo

C’est le premier truc que j’ai testé. Après avoir fait tous les branchements (nombreux c’est vrai, mais une fois que c’est fait, c’est bon, ça bouge plus), on finit par lancer le machin. On respire, on suit les instructions (très pédagogiques) qui s’affichent à l’écran. Et on enfile le casque. Loading… "Tiens c’est marrant le petit cercle de chargement, quand je bouge la tête, il reste au même endroit, je… OH PUTAIN !!! QUE… LA VACHE C’EST… ENCULÉ MAIS… JE… BORDEL… WOOoooo…" Voilà en substance ma réaction devant le hub pour choisir les démos. Je vous promets que c’est vrai. Un bête hub tout blanc, épuré. Mais qui vous submerge. C’est indescriptible, c’est vraiment hallucinant. On regarde partout autour de soi comme un con, on se retourne, on n’arrive pas à fermer la bouche. Et puis, passées quelques minutes d’effarement, on reprend ses esprits, et on essaie un truc. Allez, on lance PSVR Worlds. Et là, même effet, en augmenté, devant le simple écran de sélection du jeu !! On se retrouve dans une sorte de cathédrale, on observe le sol, on se retourne, on regarde au plafond. Putain, c’est chaud comme on hallucine. Et là, pour chaque jeu qu’on sélectionne, on a une espèce de… de "ballon" qui flotte en face de nous. Pour un jeu, c’est un ballon fait d’eau, pour un autre, un astéroïde, qui flotte juste devant notre nez. L’effet 3D est hallucinant, on se surprend à essayer de toucher avec les mains. Ah merde ça fait rien. Mais la manette est représentée, elle ! Alors je touche l’astéroïde avec, la fait voler devant moi, je me fait traverser par des tas de petits cailloux qui flottent. Putain. Je finis par lancer le truc du requin, que j’ai vu mille fois aux infos ou dans les tests des journaleux en direct du salon.

VRWorlds-Sea

Je me dis "Ça, je connais". Et non. C’est encore l’hallu. Mais vraiment. Je regarde partout, j’ai vraiment l’impression d’être dans cette putain de cage, mes mains saisissent sans faire gaffe la rambarde (imaginaire !), du truc ! Je me rappelle que la télécommande de ma télé était posée juste à côté de moi, sur mon canapé, et qu’en tournant machinalement la tête vers elle, quand j’ai vu le fond de la cage, je me suis dit "merde, elle va tomber" "ah mais non, quel con". C’est incroyable, c’est vraiment un truc qui vous baise le cerveau. On voit bien que c’est du "jeu vidéo". Mais putain, on se fait vraiment avoir.

Après m’être remis de mes émotions, le lendemain, j’ai lancé d’autres trucs en démo, comme RiGS (très chouette) et DriveClub. Alors, quelques mots sur ce dernier : j’ai tellement lu partout que c’était la purge et blabla que franchement, je ne peux pas laisser dire ça. Le jeu est épuré techniquement, c’est vrai, avec des décors simplifiés, mais putain, l’habitacle des caisses est littéralement hallucinant ! Le volant semble vous sauter à la gueule, vous voulez vraiment le toucher, vous vous retournez pour voir le siège passager, tout ! C’est dément. Truc de fou : vous réglez la hauteur du siège et sa profondeur, comme dans une vraie voiture ! Très vite, si vous êtes conducteur, vous prenez vos marques et réglez le truc comme vous conduisez vraiment ! Et lorsque la course commence, vous regardez par automatisme dans les rétros, toisez vos concurrents quand vous les dépassez, etc… Franchement génial. Je pense craquer dans pas longtemps pour celui-là, même si j’ai déjà bien joué au DriveClub original.

THE KITCHEN

resident_evil_7_kitchen_demo-2

Putain mais les connards. Sans déconner. Resident 7 est préco depuis longtemps, et mon achat du PSVR est en grande partie motivé par lui. J’avais adoré la démo The Beginning Hour qui, s’il ne s’y passait pas grand-chose, installait une pure ambiance malsaine. Mais là. Putain. PUTAIN. Les mecs, c’est pas possible. Je dirai juste que j’ai vécu les quatre minutes les plus angoissantes de ma vie. Oui, elle est très courte, cette démo. Mais c’est déjà bien trop long. Sans déconner, j’ai poussé des cris, à mi-chemin entre la terreur et la crise (nerveuse) de rire. On se dit "Mais pourquoi je m’inflige ça, nom de dieu !! Mais quelle bande de connards, ces développeurs ! Et moi, quel con de jouer à ça !" Quand j’ai fini le truc, il m’a vraiment fallu plusieurs heures pour ne plus y penser. Je ne veux spoil personne, mais comment dire… votre corps lui-même réagit instinctivement à des saloperies qui se passent dans la démo. En VR, LA PEUR PREND VRAIMENT UN AUTRE SENS. Je connais quelqu’un, pourtant grand fan devant l’éternel de la saga, qui n’a pas supporté la démo et a viré le casque en hurlant. NO FUCKING JOKE. Je pense que je vais peut-être crever, fin janvier, quand le jeu va débarquer. Quelle horreur ! Mais quel jeu génial, pour le coup !!

UNTIL DAWN : RUSH OF BLOOD

296933-21899181303_940050c356_b

Bon, alors là, c’est vraiment sur des conseils amis que j’ai fini par craquer pour ce titre, et sincèrement, il est sympatoche. Oui, y’a des jump-scares efficaces, même si un brin répétitifs au bout d’un moment… Du genre, vous entendez une voix derrière vous, vous SAVEZ qu’après vous être retourné comme un con, en fait le streum sera juste DEVANT vous, à vous sauter à la gueule. Le gameplay aux Psmoves est assez cool, mais n’arrive pas à la cheville de ce que j’ai entraperçu dans la démo de London Heist (un des jeux de PSVR Worlds) : dans ce dernier, on mime carrément le rechargement du flingue en saisissant le chargeur et en l’injectant dans le pistolet… Anecdotique sans doute, mais franchement cool. Bon ben dans Until Dawn, c’est plus arcade, et surtout beaucoup moins précis. Mais bon, c’est un gros train fantôme, c’est rigolo… Je dirais que c’est un titre mineur mais paradoxalement assez indispensable, tout simplement pour le faire essayer à des potes en soirée.

BATMAN : ARKHAM VR

batman-arkham-vr-screen-01-ps4-eu-15jul16

Stop the clock : voilà tout simplement le BEST VR GAME EVER. Et je dirais même plus : c’est mon Game of The Year 2016. Mais genre LE GOTY, quoi, le meilleur truc auquel j’ai joué l’an dernier (enfin, du coup, j’y ai joué début 2017 mais on s’en fout). La promesse d’incarner Batman, franchement, me plaisait bien mais ne me rendait pas non plus fou malade d’excitation. Après tout, c’est juste un mec en costume (blasphème !) et je peux me cosplayer comme un grand (ou pas) si je veux. Mais sans déconner, le réalisme de ce jeu est juste HALLUCINANT ! Déjà, c’est le seul jeu que j’ai testé qui m’a proposé (et même conseillé) de jouer debout. J’ai donc du aménager un peu la pièce ("Bouge, le canapé !") et une fois prêt, on lance la calibration et le jeu démarre. Et c’est juste… putain. Je ne veux pas spoil quoi que ce soit, c’est vraiment une aventure NARRATIVE (en fait, c’est même un bête Point N’ Click, quand on y réfléchit), et qui se destine aux fans de Batman avant tout, je pense. Mais le réalisme… merde je me répète. Comment dire ? On s’y croirait vraiment : vous vous retournez pour observer tout autour de vous, vous saisissez les objets, le jeu enchaîne des séquences d’enquête toutes plus cools les unes que les autres et puis merde, vous vous surprenez à vous tenir un peu recroquevillé en avant, à gonfler les épaules, genre posture super-héros, notamment face au miroir de la Bat-Cave. Hallucinant. Alors oui, j’entends "Peuh la durée de vie" mais je réponds que c’est complètement con de réfléchir comme ça, c’est comme pour Journey. Le jeu est vendu, grosso-modo, au prix d’un Blu-Ray de film (moins de 20€) et dure le temps que dure un bon film. Mais putain, quelle aventure! Quel scénario de dingue ! Tout simplement l’une des meilleures histoires de Batman qu’on m’ait racontées, et la meilleure expérience VR que j’ai pu vivre. Et aussi le meilleur jeu auquel j’ai joué l’an dernier. Directement. Pour moi, le killer-app du PSVR (puisqu’exclu à la machine de Sony).

LES JEUX DE SHOOT SPATIAL - EVE VALKYRIE

08275676-photo-eve-valkyrie

Alors ça, c’est MON gros coup de cœur en réalité virtuelle. Ce jeu, il m’avait décroché la mâchoire par un simple trailer lors de la conférence Oculus Rift. Je me rappelle encore : je ne pensais JAMAIS pouvoir y jouer, c’était clairement un jeu d’une autre planète pour moi. PC Gamer + casque VR, tout ce que j’aurai jamais… Il aura vraiment fallu le casque de Sony (pas trop cher, et t’as déjà la console ! Alors, essaie, mec !) pour que je puisse y accéder. Et comment dire ? C’est le fantasme ultime de tout fan de Star Wars (tu le sens, mon pseudo ?). On est littéralement DANS un putain de cockpit de vaisseau spatial, et on se RÉGALE à voler dans tous les sens, à devenir un VRAI PUTAIN DE PILOTE DE L’ESPACE. J’ai lu par-ci par-là "Bouh c’est que du online". Alors, pas exactement puisqu’il y a une petite partie solo (genre tutos et survival) mais c’est vrai que le cœur du jeu, c’est le multijoueur. Et c’est un mec qui DÉTESTE les jeux full-multi qui vous dit ça : J’ADORE ce putain de jeu. Déjà, on trouve toujours des parties en trente secondes max. Ça, c’est important de le dire. Pour tous ceux qui se diraient "gné ?" faut savoir que les serveurs sont cross-platform avec le VIVE et l’OCULUS. Donc y’a toujours du monde. Mais même, le plaisir de jeu est tel que franchement, on enchaîne partie sur partie sans voir le temps passer. J’ai lu, à mon grand étonnement, un test qui disait "Bien, mais la VR n’apporte rien". Euh.. On n’a pas joué au même jeu, alors, puisque dans EVE, la VR fait partie intégrante du GAMEPLAY. En gros, vous tirez aux mitrailleuses à la manette (vous naviguez pour aligner votre cible au centre de votre champ de tir) mais vous lockez vos missiles AVEC LE REGARD, c’est-à-dire EN TOURNANT LA TÊTE. Donc, concrètement, vous allez vite devenir à l’aise et tenter des manœuvres de fou, du genre faire braquer votre vaisseau sur la droite tout en lockant un vaisseau ennemi qui vous dépasse sur votre gauche. Tout ça en faisant un looping. Et sans gerber, s’il vous plaît.

D’ailleurs, parenthèse sur le motion-sickness : ok, on n’est pas tous faits du même bois face à ça. Mais je crois qu’il faut surtout préciser que ça s’apprivoise, au fil des parties. Ma première course sur DriveClub m’a effectivement collé un peu la gerbe, mais au bout de quelques jours à jouer au casque, cette même course ne me fait plus rien du tout.

Pour revenir à EVE, le sentiment d’apesanteur, de réellement voler dans l’espace, d’avoir du vide tout autour de soi (y compris en dessous, donc) est juste hallucinant. Mieux, l’aspect Online-Only me donnait, au bout de quelques jours, l’impression d’être dans LA MATRICE : genre j’ai une double vie, mec normal le jour, mais pilote de l’espace la nuit. Il m’est même arrivé de me dire en pleine journée qu’il me tardait de retourner dans mon vaisseau. Sans déconner, la VR, ça tue.

Deux mots sur deux autres expériences du même type : STAR WARS BATTLEFRONT VR MISSION et CALL OF DUTY : JACKALL ASSAULT. Bon, j’avoue, j’ai fini par craquer pour Battlefront juste pour la mission VR. Faut encore que je me lance dans le jeu "normal" sérieusement mais cette courte mission (30 mn, environ) vaut franchement le coup / coût, puisqu’on y pilote un putain de X-Wing ! Observer son vaisseau et l’habitacle fera d’ailleurs partie des grands moments du truc. "Oh ? J’entends un petit bruit de robot ?" Je me retourne "Oh putain j’avais oublié, j’ai mon R2 rien qu’à moi à l’arrière de mon vaisseau !" Franchement sympa pour n’importe quel fan. C’est un peu pareil pour le truc de Call Of (gratos celui-là, on n’est pas obligé d’avoir le jeu), qui vous décroche la rétine avec son cockpit ULTRA BIEN modélisé, mais qui ne propose, finalement, qu’une resucée (en moins bien) du gameplay de Valkyrie.

Eve Valkyrie restera sans aucun doute le jeu PSVR sur lequel j’aurai passé le plus de temps, et c’est pas prêt de changer (des tas de trucs à débloquer, de l’exp à farmer, trois gameplay distincts et franchement intéressants selon les types de vaisseau). LOVE THAT FUCKING GAME !

REZ

311530-rez2

Ah putain, Rez le magnifique, Rez le King des Kings, Rez le jeu culte par excellence. Retourné de nombreuses fois sur la Dream d’un pote, bien au chaud en HD dans ma Xbox 360 depuis des années, le voilà qui revient dans une version ultime. Démat’ only me dit-on. Mais moi, comme un vieux rebelle rétro, je dis FUCK à ça (en tous cas, quand j’en ai l’occasion) !! Déjà, Batman, je l’ai commandé en version US (puisque eux, ils ont la boîte) et ben là, pour REZ, je l’ai commandé sur Iam8bit.com, seul site au monde à proposer une édition physique. Ben heureusement que j’ai été patient parce que bien que l’ayant précommandé des jours avant la sortie, je n’ai eu le jeu dans ma boîte aux lettres que début janvier (sans commentaire). Bref, le jeu : je ne l’ai même pas lancé en mode normal, sur ma télé, et je ne le ferai sans doute jamais. Car on le redécouvre complètement en VR, il était fait pour ça. Comme Anakin était fait pour réparer le pod de Qui-Gon (suicide).

43e0acfffd8302a51a676f5c477eff76

On tourne la tête en tous sens, on se met à limite headbanger sur la musique épileptique du jeu. Le gameplay a été super bien repensé : quand vous regardez dans une direction, naturellement votre cible s’y déplace, et vous ajustez au pad (au passage, oubliez le gameplay aux PSMoves, il est daubé). Ça paraît compliqué, mais c’est tout l’inverse, vous ne réfléchissez jamais, tout se fait sans votre cerveau. Le jeu vous aspire "dans la zone" en deux secondes. Et les Boss se retrouvent transcendés puisque nombre d’entre eux vous tournent autours, et vous obligent à tourner la tête comme un guignol pour aller les chercher dans votre dos ! Je ne parlerai même pas de la fameuse nouvelle zone X qui se débloque quand on finit le jeu. En fait, si : c’est REZ 2, tout simplement. Pas ultra long, peut-être, mais c’était déjà le cas du jeu original. REZ, c’est du replay value à l’état brut. Le nombre de fois où je me suis retapé le niveau 1 de ce jeu, même pas pour scorer, non… Juste pour KIFFER.

Jack_Bauer

What ?

Allez, un dernier mot sur THE PLAYROOM VR, un truc gratos à télécharger sur le store. Plein de petits jeux (pas tous essayés, encore, pour ma part). Mais un jeu proprement génial : ROBOTS RESCUE qui est en fait… un pur jeu de plateforme façon SUPER MARIO 3D WORLD. Alors, qu’apporte la VR à ça ? Car le jeu n’est pas en vue subjective, non, c’est vraiment la même vue, aérienne, que dans 3D WORLD. Vous incarnez une sorte de Dieu des Machines qui suit le petit robot que vous contrôlez à la manette. Et ben c’est SUPER, ce truc. C’est très dur à expliquer, mais la VR fonctionne à mort dans ce machin. Votre manette est représentée à l’écran, d’ailleurs le petit robot y envoie (d’un coup de pied au cul !) tous les autres petits robots qu’il sauve.

maxresdefault

Et y’a des trouvailles de gameplay géniales : vous devez lancer un grappin depuis votre manette (en glissant sur la surface tactile, vers l’avant) pour y faire ensuite sauter dessus votre petit personnage, fin plein de petites trouvailles comme ça. C’est génial, ça en remontre clairement à Nintendo, mais malheureusement, ça ne dure qu’un petit niveau (soit une grosse demi-heure). Mais encore une fois, une expérience à refaire à l’occasion tant elle est super sympa.

Voilà toutes mes impressions sur ce fabuleux accessoire qu’est le PlaystationVR, que j’ai testé jusqu’à plus soif depuis Noël. Pour résumer, oui, il faut se réhabituer à une image non-HD (la réso du casque étant assez limitée) mais l’image est loin d’être nulle, bien au contraire : j’ai d'ailleurs depuis extrêmement de mal à reprendre une utilisation "normale" de ma console (comprendre : sur téléviseur). Et même, lorsque je finis par le faire (je voulais tester Nier Automata par exemple), je me sens désormais presque étriqué par la petitesse de mon écran (alors que je joue sur un 127 cm, et que je joue très près de l’écran comme je l’ai toujours fait). Je regarde bêtement autour de ma télé, autour de moi, dans la pièce, et il n’y a rien. On ressent clairement un manque, après avoir testé la réalité virtuelle. Enfin, une question qui se pose : ce casque peut-il être amélioré ? Bien sûr que oui, et le contraire m’étonnerait. OUI, je suis sûr qu’il y aura un PSVR 2 mais à tous ceux qui ragent en disant "oué l’otr bétatesteure !" j’avance qu’il y aura aussi une PS5 (sans déconner ? t’es sûr ? o_O) et que les joueurs de PS4 n’en sont pas pour autant lésés. D’ailleurs, je suis à peu près sûr que la PS5 et le PSVR 2 sortiront ensemble ou presque, comme un nouveau couple complémentaire. Sony a laissé tomber le marché des portables (à mon grand dam, vu comme j’aime la VITA) mais je suis convaincu qu’ils poursuivront dans la VR. Le champ des possibles est encore tellement grand, les perspectives d’évolution tellement inimaginables…

Et puis merde. La gueule qu’on a avec le casque. Le futur, bordel !

PlayStation-4-VR-635x377

Posté par Bobobiwan à 14:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]