screenshot014

Le retour du Pingouin chasseur !

"Journal de Bobo. Aujourd'hui j'ai décidé de rechausser mes moufles de pingouin. Pas évident. Ces saloperies semblent de plus en plus rapide, et je sens le poids de ces années d'empâtement appuyer chacun de mes mouvements. Mon pas est lourd. Mon dos me fait mal. La topographie des lieux m'échappe. Avant, je connaissais chacune des zones de ces foutues cartes comme ma poche. Avant. Maintenant, même mes frères Blagonga ne me reconnaissent plus. Pourtant, c'est pas faute d'avoir gagné le respect de ces primates à force de décimer leurs leaders. On appelle ça la loi de la nature. Manger ou être mangé. Faut croire que c'est mon tour maintenant. Les Anciens du village annoncent tout un tas de nouvelles créatures grouillant à nos portes, méditant dans l'ombre sur le jour qu'elles choisiront pour nous détruire. On somme les chasseurs de reprendre les armes. Mais il faut se rendre à l'évidence : je n'y arriverais pas seul. L'heure de renouer certains pactes est arrivée."

screenshot032

De vieux amis répondent à l'appel !

"Arpentant les plaines enneigées des plateaux qui cerclent le village, mon regard se porte sur chacun de mes camarades. Bert, Julo, Jamuray... Certains sont restés les même, d'autres ont quelque peu changé. Mais la flamme est toujours présente. Tous se souviennent bien que la lame d'un chasseur n'est jamais aussi brillante qu'à l'ombre d'un camarade. Peu à peu, les schémas d'attaque refont surface, les stratégies émergent de nouveau. La chasse, cet art de vivre, ce monstre indicible rôdant dans nos coeurs depuis la plus tendre enfance, est de retour. Et les proies deviennent prédateurs."

screenshot003

Un Chameleos au poison putride.

"Les créatures se succèdent sous nos lames et nos flèches, mais le retour à la réalité est rude. Des monstres qui nous semblaient insignifiants il y a des années nous paraissent aujourd'hui redoutables. Le Chameleos de la première heure, achevé dans la douleur, laisse ensuite sa place au légendaire Kirin, et au challenge qui va avec. L'équipe semble divisée. Julo exprime sa rage. Il n'a jamais aimé cette salope de licorne."

screenshot007

Le légendaire Kirin, chiant comme la pluie !

"Les coups pleuvent. La foudre aussi. Cet enfoiré est nerveux... La situation nous échappe."

screenshot028

On se fait Gank ! XD

"Après de longues minutes qui nous parurent des heures, d'autant plus pénibles avec les cris d'un Julo n'arrivant pas à "placer son ulti' ",la bête infernale finit enfin par rendre les armes. Visiblement, notre style n'est plus aussi resplendissant qu'à l'époque. Mais nous sommes tout de même vainqueurs. Essouflés, énervés, fatigués, mais vainqueurs."

screenshot032

R.I.P. Kirin légendaire de mes deux <.<

"Alors qu'on savoure encore notre victoire durement acquise, un appel de détresse nous parvient de la vieille ville voisine. Un Kushala Daora, terrible Wyvern maîtrisant le secret du souffle des cieux, est en train de briser leurs murs. Le sang de Jamuray ne fait qu'un tour : il s'agit de la bête qui lui avait échappé quelques jours plus tôt. Julo, également présent lors de la première chasse, fronce les sourcils. La fin de la bête est arrivée. Cette nuit sera sa dernière."

screenshot038

"Nawak cette histoire de nuit, je vais vous défoncer, grouuuuuuu ! " (K.D.)

"Le souffle du dragon nous brûle les doigts. Nos épées faiblissent à mesure qu'il avance sur la ville. Mais nos coeurs restent inébranlables."

screenshot039

"Je vous souffle dessus, bande de pédales ! Pfiouuuuu....." (K.D.)

"La bête est tenace, mais notre courage fait balance avec nos muscles rouillés. La haine de Julo et Jamuray aidant, le Kushala Daora est terrassé en quelques minutes."

screenshot046

"Argh je me fais owned les fesses, argh !" (K.D.)

"Cette victoire facile ravive nos instincts destructeurs, et les monstres succombent alors par vagues sous le poids de nos armes. L'évidence se met alors en place dans nos esprits acérés, faisant office de signal envoyé à toutes ces créatures infernales qui pensaient déjà festoyer dans les crânes de nos enfants : nous sommes de retour. Les chasseurs sont de retour."

screenshot064

"Tiens batard ! Et fais passer le message à ta famille !" xD

"La fièvre nous gagne, les espoirs les plus fous nous semblent à présent permis. Rien ne peut plus nous arrêter, pas même les 2 Tigrex bloquant l'accès au rang supérieur du Jamuray. Le Jamuray, chasseur véritablement réssucité de ses cendres et ayant décidé de repartir de zéro suite à une tragédie personelle. Nul d'entre nous ne sait vraiment ce par quoi il est passé, ni ce qu'il a véritablement vécu. Une seule certitude nous assaille Julo, Bert et moi : pour renaître de cette façon, il faut d'abord être passé par les portes de la mort. Cette seule logique nous pousse à accompagner de nouveau notre camarade dans l'adversité, nul besoin de réponses à nos questions. D'ailleurs, nul besoin de question. Le reflet dans le miroir du Jamuray a peut-être changé, mais son épée est restée la même. C'est la seule chose qui compte pour un chasseur. Voilà pourquoi nous l'aidons à refaire ses classes, comme il nous a aidé à l'époque où il resplendissait dans les ténébres et où son nom était synonyme de terreur pour les monstres environnants. Voilà pourquoi nous nous tenons à ses côtés face à ce couple de Tigrex menaçants. Voilà pourquoi nous tiendrons jusqu'au bout dans la bataille."

screenshot068

"Et voilà pourquoi je vais vous croquer !" (Tig.) xD

"L'échec n'en fut que plus lourd. Le combat bien trop au dessus de nos forces actuelles. Mais l'espoir demeure. L'équipe est à nouveau soudée. Et nous avons le temps. Le temps d'aiguiser nos katanas en même temps que nos courages et nos réflexes, le temps de grandir en force, en esprit et en armure. Le temps de préparer nos coeurs à affronter les monstruosités de ce monde en perdition. Nous avons le temps. Car le temps de la chasse est revenue. Et avec lui, le début d'une nouvelle ère. Une ère de batailles et de chaos, dans laquelle le fracas des lammes triomphera du souffle des flammes. Dans cette ère, dans ce monde, nous existerons. Et notre vie de prendre tout son sens dans cette guerre à laquelle nous nous devons de mettre un terme. Car c'est ce que nous sommes. Des chasseurs. Des Monster Hunters."